Les Dolomites Italiennes

Un réseau de sentiers et de chemins bien organisé

Les Dolomites offrent aux randonneurs un réseau très dense de chemins et sentiers de randonnée évoluant dans des paysages féériques d’une infinie variété.

À l’origine de ce formidable réseau qui sillonne les Dolomites, il y a bien sûr les sentiers muletiers empruntés jadis par les colporteurs et les contrebandiers.

Les voies ont été améliorées et/ou tracées par les militaires (Lire Une histoire douloureuse).

Ce réseau s’est enrichi, de longue date, de nombreuses structures d’hébergement – souvent dénommées “Rifugio” – assurant le gîte et le couvert ainsi que de nombreuses voies complémentaires ouvertes par les randonneurs pour le seul plaisir… de randonner !

13CIMA FORCELLA DI LAGO 0582011_07_11 BonacossaMisurina (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une remarque, au passage : un “Rifugio” dans les Dolomites est souvent plus proche d’un “établissement hôtelier rustique” que des “cabanes-refuges” rencontrées dans d’autres régions de montagne. Les Rifugios sont parfois vastes et sont, pour certains, bien équipés et confortables.

La plupart des chemins et sentiers « d’origine » se retrouvent intégrés aux « Alta Via », des itinéraires à parcourir en itinérance de refuge à refuge et qui permettent des « traversées » des Dolomites, plus ou moins longues, ambitieuses, exigeantes…

D’autres sentiers n’ont pour finalité que de s’inscrire dans des sorties à la journée ou à la ½ journée permettant de jouir d’un environnement exceptionnel et de panoramas fantastiques.

Chemins, sentiers… tous, ou presque, sont équipés de jalons, de balises, et beaucoup sont numérotés : on ne peut qu’admirer le travail des bénévoles qui les entretiennent et l’intelligence du marquage.