Les Dolomites Italiennes

Les Dolomites ne sont pas loin

Se rendre dans les Dolomites en voiture :

Les Dolomites ne sont pas aussi loin que beaucoup l’imaginent et les voies d’accès sont en grande majorité des autoroutes dont beaucoup restent « roulantes » même les jours de trafic routier intense.

Pensez que pour pouvoir emprunter les autoroutes suisses, il faut avoir acheté la vignette annuelle.

Si vous passez par l’Autriche, idem, mais la vignette peut être achetée pour une durée plus courte (10 jours) et il y a quelques tronçons d’autoroute surtaxés.

En Italie comme en France, on acquitte un droit (moins cher en Italie qu’en France) en fonction du trajet autoroutier emprunté.

Par contre, une fois sorti des autoroutes, les voies qui sillonnent les Dolomites sont peu roulantes en journée, particulièrement le week-end : si vous n’êtes pas ralenti par des groupes de cyclistes ou par des camping-cars peinant à négocier pentes et/ou virages en épingle, ce seront les nombreuses limitations de vitesse qui vous ralentiront.

 

On peut aussi se rendre dans les Dolomites en train ou en avion…

Si vous choisissez de séjourner à Cortina d’Ampezzo (Cf. notre Volume 1) ou à Corvara (Cf. notre Volume 2), vous pouvez opter :

  • pour le train jusqu’à la gare de Mestre (Venise) ou de Ferrare,
  • ou pour l’avion jusqu’à l’aéroport de Trévise ou de Venise,

Il suffit ensuite de prendre le Cortina Express, un service d’autocars qui vous permet de rejoindre Cortina ou Corvara. Attention, il faut réserver et payer sa place par avance, en ligne.

Si vous projetez de randonner sans disposer d’un véhicule personnel, nous vous conseillons de préférer Corvara qui dispose d’un service de bus bien adapté.

Tous les itinéraires que nous proposons dans le Volume 2 “Corvara – Alta Badia”, sont facilement réalisables en utilisant les transports publics… à condition, évidemment, de choisir un hébergement sur le passage des bus ! 🙂